Auteur : mllekarolyn

Un cardigan pour bébé

Je ne tricote quasiment plus que pour mon fils depuis ma grossesse, il faut dire que je n’ai plus tellement le temps de tricoter des grosses pièces. Alors les en cours me concernant se sont accumulés. Cet hiver j’ai beaucoup aimer tricoter le cardigan Cardamome de Mademoiselle Quincampoix. J’affectionne particulièrement les modèles sans couture, tricoté en rond, d’une seule pièce. J’ai pris la liberté d’ajouter des côtes au niveau des poignets, pour que l’air ne passe pas dans les manches (les hivers sont parfois rudes dans notre région). J’ai tricoté ce modèle avec du fil Mini B. de chez La Droguerie dans la teinte Bois blond. Voici le modèle porté par mon fils, sur la photo les manches paraissent courtes mais sont en fait un peu retroussées (post goûté). Actuellement je tricote la marinière Françoise de Mademoiselle Quincampoix, toujours en Mini B. de La Droguerie, j’espère la terminer durant le confinement, affaire à suivre…

Potager en carré : Première rotation

Le potager a repris du service. En ces temps si particuliers nous nous rendons compte, plus que jamais, combien il est important de cultiver par soi même et de consommer différemment. N’ayant pas un grand jardin, j’ai fait le choix de cultiver en carré, mais en pleine terre. Nous avons une très bonne terre dans notre zone géographique, très noire, qui demande peu de travail et peu d’apport. Je l’ai donc à peine griffée et simplement apporté un peu de fumier de cheval. La nature fait le reste du boulot. Le jardin est très légèrement en pente exposé au sud, ça aide à la levée des semis. Pour cette première rotation, celle du printemps, j’ai planté le 18 mars: Toutes les graines sont issues de l’agriculture biologique et même pour certaines issues de plantes cultivées localement. Ce qui veut dire qu’elles sont parfaitement adaptées à notre zone de rusticité.            

Le travail de la terre

Voici maintenant 6 mois que je fais de la poterie. C’est une activité qui me plait beaucoup et qui devient une véritable passion. Voici quelques tasses que j’ai réalisé. Elles sont modelées à la main, elles n’ont pas été tournées. Malheureusement pour moi il y a eu un problème avec un instrument de mesure de chaleur du four, qui a fait que mes émaux ne sont pas du tout ressortis dans les bonnes teintes. Le four n’est pas assez monté en température, ce qui a fait que les teintes ne se sont pas révélées comme elles auraient dû. Ce sont les risques du métier. Avec les mesures de confinement je ne peux plus me rendre à l’atelier, ça me manque beaucoup de ne plus pouvoir travailler la terre. D’autant que j’ai une création en attente, un pied de lampe, c’est très frustrant de ne pas savoir quand je pourrais le terminer. En attendant je pense me rabattre sur de l’argile qui sèche à l’air que j’ai depuis un moment en stock.

Une allée sinueuse

  Je rêve d’un jardin paysagé avec une allée sinueuse, ponctuée de petits recoins ombragés, de surprises botaniques et de tableaux fleuris. Un chemin qui donnerait l’envie d’être pris pour découvrir ce qui se trouve au bout, qui appellerait au calme et  à la détente. A la frontière entre un sous bois japonais et un jardin anglais.    

Ode à la lenteur

Cinq centimètres par seconde, c’est la vitesse à laquelle tombe un pétale de fleur de cerisier*. Il y a de la beauté dans la lenteur. Personnellement je  profite de ce confinement pour ralentir mon rythme de vie et me recentrer sur l’essentiel: la famille, la cuisine, la création, le jardinage, la lecture. Même si c’était déjà le cas, ces instants prennent une toute autre saveur en ces temps difficiles. Prenez soin de vous. *Tiré du film d’animation du même nom, du réalisateur japonais Makoto Shinkai.

« Never be alone »

Petit clip réalisé pour mon ami compositeur/interprète Grannhild <3 Chanson composée par Julien Thiault, and Grannhild. Mixage : Jérôme Farrugia. Vidéo : Caro & Greg  Merci encore à tous ceux qui ont participé à ce projet: Emmanuelle, Jean, Kim, Sophie, Guillaume, et Cécile.

La dernière fille…

Voilà déjà deux mois que j’ai fêté mes 30 ans, dans ma rue les magnolias sont en fleurs,  je n’ai pas envoyé de courrier à Mlle B. au mois de février, j’ai entamé un livre que je n’ai jamais pu finir, autant de détails qui me font me rendre compte que le temps à filé et que j’ai beaucoup travaillé ce début d’année. J’ai toutefois participé à la réalisation de cette petite vidéo qui a servi à mettre en images une musique de mon frère => http://www.julienthiault.com