Tous les articles taggés : nature

Potager en carré : Première rotation

Le potager a repris du service. En ces temps si particuliers nous nous rendons compte, plus que jamais, combien il est important de cultiver par soi même et de consommer différemment. N’ayant pas un grand jardin, j’ai fait le choix de cultiver en carré, mais en pleine terre. Nous avons une très bonne terre dans notre zone géographique, très noire, qui demande peu de travail et peu d’apport. Je l’ai donc à peine griffée et simplement apporté un peu de fumier de cheval. La nature fait le reste du boulot. Le jardin est très légèrement en pente exposé au sud, ça aide à la levée des semis. Pour cette première rotation, celle du printemps, j’ai planté le 18 mars: Toutes les graines sont issues de l’agriculture biologique et même pour certaines issues de plantes cultivées localement. Ce qui veut dire qu’elles sont parfaitement adaptées à notre zone de rusticité.            

Une allée sinueuse

  Je rêve d’un jardin paysagé avec une allée sinueuse, ponctuée de petits recoins ombragés, de surprises botaniques et de tableaux fleuris. Un chemin qui donnerait l’envie d’être pris pour découvrir ce qui se trouve au bout, qui appellerait au calme et  à la détente. A la frontière entre un sous bois japonais et un jardin anglais.    

Ode à la lenteur

Cinq centimètres par seconde, c’est la vitesse à laquelle tombe un pétale de fleur de cerisier*. Il y a de la beauté dans la lenteur. Personnellement je  profite de ce confinement pour ralentir mon rythme de vie et me recentrer sur l’essentiel: la famille, la cuisine, la création, le jardinage, la lecture. Même si c’était déjà le cas, ces instants prennent une toute autre saveur en ces temps difficiles. Prenez soin de vous. *Tiré du film d’animation du même nom, du réalisateur japonais Makoto Shinkai.

Dans les Hautes-Alpes

Les montagnes du massif des écrins c’est comme si c’était un peu les miennes. Normal elles m’ont vu grandir, j’y ai passé tous mes étés depuis la petite enfance. Alors quand j’y suis retournée l’été dernier après 15 ans d’absence c’était comme si je retrouvais de vieilles copines. Elles étaient toujours aussi belles, calmes, impressionnantes et apaisantes. Je sais maintenant que je n’attendrai plus aussi longtemps pour leur rendre visite. Là bas c’est un peu chez moi.